Tendances

Quelle est l’utilité de porter une coque dorsale en moto ?

Par Nicolas B. - 5 minutes de lecture

Conduire une moto est un moyen de transport pour certains, d’autres la conduisent pour le plaisir. Cependant, porter des gants, pas n’importe lesquels, mais plutôt des homologués, est obligatoire, ainsi que le casque, qui l’est aussi. En outre, un équipement, pas du tout obligatoire, mais indispensable, car conduire une moto peut s’avérer dangereux, et la partie du corps qui risque d’engendrer de sérieuses répercussions en cas d’accident est le dos.

Pour éviter des lésions au niveau de la colonne vertébrale, ce qui peut être fatal, et fait perdre la motricité, la dorsale de moto a été conçue pour prévenir cela, malgré qu’elle ne soit pas obligatoire, il est important d’en porter une, mieux vaut prévenir que guérir.

Quelle est l’utilité de porter une dorsale de moto ?

C’est un équipement qu’on porte à son dos, comme son nom peut bien nous l’indiquer, elle assure non seulement une sécurité pour le motard et son passager, en plus d’apporter un meilleur confort.

Coque dorsale de moto : protection pour votre colonne vertébrale

Tout individu qui conduit une moto, qu’il soit novice ou expérimenté, est exposé au risque d’un accident. On a beau faire attention, on ne réduit pas ce risque à 0. C’est pour cela que cet accessoire qu’est la dorsale de moto, vient apporter une protection au membre de notre corps connecté à tous les autres : la colonne vertébrale.

dorsale de moto

Lors d’un accident, on peut recevoir un choc plus ou moins important, selon la vitesse à laquelle on roulait. Et généralement, le dos est très exposé au danger, ce qui peut amener à des lésions dans la colonne vertébrale.

Cette protection peut être totale ou partielle, mais en cas où elle protège partiellement, les dégâts sont énormément réduits. Elle contribue aussi au maintien de la colonne vertébrale et procure en plus, un confort.

Dorsale pour moto : en plus de la sécurité, un confort

En plus de sa fonction principale de protéger le dos globalement et donc de renforcer la sécurité du motard, elle n’est pas encombrante ni lourde pour le dos, bien au contraire, sa légèreté et le confort qu’elle procure sont excellents. Sa forme courbée se marie facilement avec le dos, d’autant plus, qu’il existe différentes tailles. Le motard peut donc choisir celle qui lui convient le plus. Des modèles (pas tous) jouissent d’un système de refroidissement à base de ventilateurs pour réduire la température. En effet, le frottement du dos à cette coque, peut dégager une chaleur.

Les dorsales moto : différents modèles

On trouve dans le marché plusieurs dorsales de moto, et pas qu’un seul type, nous allons vous en parler dans ce qui suit.

Dorsale intégrée ou interne

Ce type de dorsale est conçu pour être inséré dans la veste moto. Généralement fabriquée avec des matériaux souples, ce type n’assure pas une sécurité totale, ou du moins, elle peut ne pas amortir très bien les chocs. Choisissez tout le temps des dorsales qui sont de la même marque que votre veste.

Dorsale avec bretelles

Celle-ci ne peut être insérée dans une veste moto, mais plutôt à porter sous cette dernière. Elle est bien malléable, elle arrive même à protéger les lombaires, ces vertèbres tout en bas de notre dos. Munie aussi d’une ceinture abdominale qu’on peut régler. Elle est confortable et ergonomique ce qui permet de bouger librement.

Le gilet pour moto

Les gilets de protection pour moto, faits de stretch, disposent d’une coque dorsale. Il y en a en plusieurs modèles qui ont tous une coque dorsale :

  • gilet pour moto avec plastron et protection pour les épaules ou les coudes;
  • gilet pour moto sans plastron et protection pour les coudes ou les épaules;
  • gilet pour moto avec ou sans plastron et sans protection que ce soit pour les coudes ou les épaules.

Homologation et normes pour coque dorsale

Afin de savoir s’il s’agit réellement d’une coque qui va bien protéger votre dos, la norme CE doit y être présente, ainsi que la norme EN 1621-2 (européenne). Cela indique que cette coque a fait preuve de tests contre les chocs, l’abrasion ou encore le déchirement.

Dans la norme EN 1621-2 citée précédemment, il faut savoir qu’il y a 2 niveaux de sécurité :

le premier indique que la coque protège contre des chocs d’intensité qui ne dépasse pas les 18 kN ;

le deuxième quant à lui, veut dire que la coque est capable de recevoir des chocs jusqu’à une intensité de 9 kN.

Nicolas B.

Dans le domaine du web depuis 1998, ma passion est de dénicher des informations pratiques et des actualités intéressantes pour mes lecteurs. Je dispose de nombreuses expertises me permettant de vous transmettre un maximum d'informations de qualité. J'interviens en tant que rédacteur pour de nombreux blogs en France et aux Etats-Unis.